http://www.ledevoir.com/opinion/blogues/les-mutations-tranquilles/382712/les-droits-d-auteur-font-disparaitre-des-contenus-en-ligne « Paul J. Heald — c’est son nom —, qui bosse à l’Université de l’Illinois comme prof de droit, a décidé de passer au crible plusieurs milliers de bouquins vendus sur le site d’Amazon l’automne dernier. Résultat: les livres publiés initialement en 1910 et les années précédentes, ont une présence beaucoup plus forte sur les tablettes numériques du célèbre libraire que ceux publiés dans les années 2000 et 1990, constate-t-il dans un papier scientifique qu’il vient du publier dans les pages numériques et gratuites du Réseau de recherche en science sociale. »