http://www.numerama.com/magazine/27050-les-finances-des-sites-x-visees-en-angleterre-au-nom-des-mineurs.html

aujourd´hui le porno… et deman? « Si les sites pornographiques rechignent à coopérer, l’exécutif prévient : il poussera les intermédiaires financiers à assécher leurs finances. En fin de compte, il s’agit d’appliquer une tactique assez similaire de celle qui est envisagée pour les sites accusés d’infraction au droit d’auteur parce qu’ils facilitent l’accès à des œuvres contrefaites. Et le monde de la finance a intérêt à coopérer, sinon les autorités légiféreront. »