http://reseaux.blog.lemonde.fr/2013/10/03/reinventer-rapport-temps-bernard-stiegler/

"Cela vint conforter de manière décisive ce que, dès le début des années 1980, le MIT et Berkeley avaient engagé avec le logiciel libre, qui a totalement révolutionné l’industrie du numérique, et qui constitue la matrice à partir de laquelle il faut penser l’avenir industriel. C’est là l’hypothèse de départ d’Ars Industrialis [2] : cette matrice montre qu’un monde industriel fondé sur la déprolétarisation et la recapacitation est non seulement possible, mais incroyablement fructueux."