Les membres du collectif

Ce collectif est parrainé par Philippe Aigrain, Hervé Le Crosnier et Olivier Ertzscheid qui approuvent et soutiennent notre démarche et notre positionnement.

Philippe Aigrain est l’un des fondateurs de La Quadrature du Net un collectif citoyen qui s’oppose à des projets de lois et à d’autres dispositifs dangereux pour les libertés dans l’espace numérique et promeut des propositions assurant la synergie entre les libertés d’échange sur internet et le financement de la création. Il anime le blog Communs/commons.

Olivier Ertzscheid est Enseignant-chercheur (Maître de Conférences) en Sciences de l’information et de la communication. Il anime le blog Affordance.

Hervé Le Crosnier, après avoir exercé dix ans comme conservateur de bibliothèque et fondé la liste biblio-fr est actuellement enseignant chercheur en informatique et sciences de l’information. Il est également éditeur multimédia pour C&F éditions, ce qui l’a conduit à publier le livre collectif « Libres Savoirs ». Ses cours sont disponibles sous forme de ressources éducatives libres. Voici pourquoi il soutient le collectif :

Alors même que l’information est devenue abondante, que la liberté d’expression s’est multipliée, que la capacité de création et de partage de la culture et de la connaissance est maintenant dans les mains de plus de deux milliards de personnes dans le monde… un nouvel affrontement culturel, social, économique et politique se met en place : qui tirera les profits de ce formidable élan collectif ? Le savoir restera-t-il un bien commun ou sera-t-il accaparé ? Les dimensions nouvelles que le numérique donne à la culture et à la connaissance ne peuvent se limiter à la défense de modèles économiques anciens, ou de positions de pouvoir acquises, y compris celles des nouveaux entrants, spécialistes des techniques et des réseaux. La redistribution des richesses (au sens profond et humaniste) de la culture et du savoir est un nouvel enjeu proprement politique, et même géopolitique, compte-tenu des liens avec la mondialisation des relations humaines et le partage d’un développement global qui devienne protecteur de la planète. Cet enjeu politique est complexe, et c’est avec joie et enthousiasme que je vois se créer des collectifs qui chacun selon un angle particulier peut animer la nécessaire réflexion, les propositions et la défense et illustration des communs du savoir.

Voici la liste des membres de SavoirsCom1 :
    
Certains membres souhaitent conserver l’anonymat ou emprunter un pseudonyme. Cette pratique est la conséquence directe de pressions subies de la part de certaines administrations employeurs de membres du collectif. 
    
Pour les fonctionnaires ou agents publics, nous tenons à rappeler que les positions du collectif et de leurs membres à titre personnel se font sur le fondement de :
        
  • l’article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 :  « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi ».
  • La loi du 13 juillet 1983 portant statut général de la fonction publique, notamment son article 6 : « La liberté d’opinion est garantie aux fonctionnaires. »
« il convient de rappeler, au plan des principes, que cette obligation de réserve ne saurait être conçue comme une interdiction pour tout fonctionnaire d’exercer des droits élémentaires du citoyen : liberté d’opinion et, son corolaire nécessaire dans une démocratie, liberté d’expression. Ces droits sont d’ailleurs, eux, expressément reconnus par l’article 6 de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires (…) ». (Journal Officiel de l’Assemblée nationale (JOAN du 8-10-2001))

Voici la liste des membres du collectif :