La technologie est-elle un programme politique ? « InternetActu.net

septembre 1, 2014 dans Veille du collectif par SavoirsCom1

http://ift.tt/W1RD8I

« Le désaccord et le conflit, selon ce modèle, sont considérés comme des sous-produits malheureux de l’ère analogique – à résoudre grâce à la collecte de données – et pas le résultat d’inévitables conflits économiques ou idéologiques. »

Des bijoux du cinéma, gratuits et légaux, ça vous dit?

août 31, 2014 dans Veille du collectif par SavoirsCom1

http://ift.tt/ABPDb5

Le site archive.org tente par exemple de rassembler tous les films tombés dans le domaine public. Il se présente comme une bibliothèque: «Nous construisons une bibliothèque numérique de sites internet et autres artefacts culturels sous forme numérique. Comme une bibliothèque classique, nous sommes en accès libre aux chercheurs, historiens, étudiants, et au public.» La catégorie «longs métrages de cinéma» contient 3.123 œuvres, toutes visionnables légalement. Et les amateurs de films noirs, d’horreur, bis, ou de screwball comedies sont servis. La nuit des morts vivants, premier opus de la saga des zombies de Romero fait partie des films les plus visionnés sur le site, au côté des 39 marches d’Hitchcock, ou de la comédie classique (et fabuleuse) La dame du vendredi.

Reed Hastings, PDG de Netflix : “S’il y a de gros chèques à la clé, les artistes ont envie de créer”

août 31, 2014 dans Veille du collectif par SavoirsCom1

http://ift.tt/1vjetZ0

Quand Amazon se met aussi au streaming vidéo, ça ne vous fait pas peur ? Amazon nous attaque depuis cinq ans aux Etats-Unis, et ça ne nous a pas empêché de conquérir 35 millions d’abonnés ! C’est un compétiteur au même titre qu’Hulu ou abc.com. Vous voulez que je vous dise qui est notre principal concurrent dans le monde ? C’est le piratage !

Grâce à vos données, on peut tout savoir de vous : voyez par vous-même

août 30, 2014 dans Veille du collectif par SavoirsCom1

http://rue89.nouvelobs.com/2014/08/30/grace-a-donnees-peut-tout-savoir-voyez-meme-254336

​"Depuis les révélations d’Edward Snowden, on ne cesse de vous bassiner de données et métadonnées. Les entreprises les captent, les Etats les soutirent, les citoyens les fuitent, tout le monde surveille tout le monde.

Dans ce débat qui confine à la paranoïa, les internautes se rassurent comme ils peuvent. Après tout, je suis un être complexe, ce n’est pas en espionnant mon profil Facebook et mes recherches YouTube qu’on va me cerner. Et puis, quand bien même, « je n’ai rien à cacher ».

Certes, il n’est pas question ici de tout savoir sur vous, citoyen lambda, pour vous faire chanter ou vous extorquer quoi que ce soit. Les buts sont bien plus pratiques : marketing, publicité, développement de services, faire de l’argent.

Pourquoi, malgré tout le travail de sensibilisation réalisé sur l’importance du droit au respect de la vie privée, y a-t-il si peu d’inflexion dans nos usages numériques ? Probablement la « donnée » est-elle un concept trop abstrait."