http://pocket.co/skoBK Il y a encore une chance que ça soit présenté à nouveau lors du passage PLF au Sénat. “Cet amendement permet de trouver un compromis entre les positions de la France et de la Commission Européenne. Oui, un fichier numérique librement réutilisable est vraiment un livre. La France a raison. Oui, une licence de lecture limitée dans le temps et dans ses usages est un service numérique. La Commission européenne a raison. Vous êtes d’accord avec moi ? Faites-le savoir au gouvernement.”