http://pocket.co/sJTu8 Remettre en cause l’épuisement des droits est une très mauvaise idée! “La Ministre anticipe donc un marché encore inexistant sur les ebooks en n’écartant pas la possibilité d’une taxation et en posant même la question de la licéité de la revente d’un produits culturels numériques.”