http://www.docpourdocs.fr/spip.php?article529

interview de Jordi membre de SavoirsCom1! « Pour moi, les archives, par leur nature, ont vocation à intégrer les biens communs de la connaissance. Elles sont créées par et pour la société, elles sont conservées définitivement, et la loi en garantit depuis longtemps le libre accès pour tous. Malheureusement, jusqu’à présent, le caractère matériel des « objets-archives » faisait que ces règles étaient impossibles à appliquer en totalité. Les archivistes étaient obligés d’appliquer des restrictions d’accès afin de garantir la pérennité du document. Aujourd’hui, nous numérisons en masse les documents et nous mettons sur internet de gigantesques bases de données. Les caractéristiques du monde numérique font que les restrictions ne se justifient plus. Il est possible désormais de per mettre à tous de s’approprier le patrimoine archivistique. La communauté d’usage peut enfin émerger. Mais il faut cela que les archivistes apprennent l’art du lâcher-prise. Ils doivent cesser d’être uniquement des conservateurs pour devenir également des simulateurs de réutilisation. »