http://www.rpg-maker.fr/index.php?page=forum&id=23029&deb=1

Un débat de joueur et de créateurs de jeux amateurs à propos de la nouvelle politique de Youtube, déviant sur l’exception de courte citation.

Extrait du débat, avis de Sylvanor, créateur du jeu vidéo amateur Aëdemphia et prof-doc stagiaire

"Encore ces histoires de droits d’auteur…

Il y a plusieurs problèmes je pense, le premier c’est que la loi est absurde: le droit d’auteur est censé protéger les auteurs, il finit par ne plus protéger que les ayants droit, et par nuire à plein d’activités qui ne nuiraient pas auxdits auteurs.
Il y a aujourd’hui une très large confusion entre le droit moral (en gros c’est l’éthique du droit d’auteur: il faut toujours créditer une oeuvre, l’auteur peut retirer son oeuvre du circuit: droit de repentir, droit au respect de l’intégrité de son oeuvre, etc) et le droit patrimonial (c’est les soussous).
Si le droit d’auteur était vidé de son droit patrimonial, je pense que le monde serait meilleur.

D’ailleurs, au tout début du droit d’auteur, lorsqu’il a été pensé par Beaumarchais, le droit patrimonial on s’en fichait un peu.

Et le deuxième truc, c’est qu’on oublie aujourd’hui trop souvent le pourtant INDISPENSABLE "droit à la courte citation"."

[…]

"Je suis donc plutôt partisan d’un droit d’auteur moins protecteur, et je ne suis pas trop d’accord avec la vision du type "si l’auteur désire n’accorder aucun droit de reproduction, d’adaptation etc etc, alors il doit en avoir le droit". Je pense en effet, mais je sais que c’est très discutable, que l’on devrait obliger les auteurs à se soumettre à une certaine forme de partage de leurs oeuvres. Bien sûr je ne parle pas de rendre leur oeuvre gratuite etc. […] Si on ne fait pas d’argent, et qu’on crédite les auteurs originaux, la loi devrait être largement plus permissive au niveau de la réutilisation de ressources (images, sons, vidéos…)."