http://www.gizmodo.fr/2013/12/03/abandon-drm-revenus.html

« Un nouveau document publié par Laurina Zhang de l’Université de Toronto montre que les revenus de la musique numérique augmentent de 10% lorsque l’on supprime les DRM. L’augmentation du chiffre d’affaires peut aller jusqu’à 30% pour les albums qui se vendent globalement plus faiblement et sur une longue période. En revanche pour les titres à succès, il n’y a pas de différence. Ce qui signifie ? Même dans les pires cas de l’étude, concernant les albums les plus populaires, l’abandon des DRM ne fait pas de mal aux revenus. La recherche a été possible car quatre grandes maisons de disques (EMI, Sony, Universal et Warner) ont utilisé les DRM pour finalement les abandonner sur les mêmes albums. »