http://www.slate.fr/story/81011/loi-programmation-militaire-danger

Voilà qui clarifie, il y a une question cruciale posée par ce texte, de la réponse dépend son caractère scandaleux ! « Alors ça change vraiment? Bien malin celui qui pourra trancher avec certitude. Tout dépend en fait de la validité des arguments des forces en présence: Si les géants du Net portés par l’Asic (et d’autres) ont raison sur tous les points, à savoir qu’ils ne devaient pas ouvrir le contenu qu’ils stockent aux services de renseignement et que les informations qu’il est possible de consulter grâce à ce nouveau texte de loi portent aussi bien sur le contenant que le contenu, alors oui, le changement est décisif. Comme le plaident les anti-article 13, il y aurait alors une extension massive du périmètre de la surveillance sur Internet, qui permettrait l’intrusion la plus attentatoire aux libertés (lire les contenus) chez des services web très pop ulaires jusque-là hors des radars. Si la Commission qui contrôle les écoutes, ainsi que les défenseurs de la loi, ont raison sur tous les points, à savoir que les hébergeurs étaient déjà visés par des demandes de consultation de contenu, et que le nouveau dispositif légal n’encadre que le recueil de données techniques, alors rien ne change. Les acteurs du web seraient en effet soumis à ces deux régimes depuis des années. »