http://ift.tt/1kCsTyU

« Pour les défenseurs de la neutralité du Net, la décision de justice de mardi est un sérieux coup porté à l’innovation et à la liberté d’expression sur le Web. Elle est de nature à favoriser les géants comme Facebook, Amazon et Google, qui ont les moyens de s’offrir un débit dédié, et à reléguer au second rang les start-up, qui ne peuvent pas payer pour avoir la même visibilité. « C’est totalement contre-productif et cela témoigne d’une vision très court-termiste des opérateurs et des fournisseurs de services Internet. Car cela instaure un filtre dans lequel seuls des groupes de la taille de Google peuvent entrer », critique Jérémie Zimmermann, à la Quadrature du Net. »