http://ift.tt/1bAtvM2

« Pour rappel, cet article vise à modifier la loi sur la confiance dans l’économie numérique (LCEN) de 2004, afin d’obliger les FAI et les hébergeurs à transmettre à la plateforme gouvernementale Pharos tout contenu incitant ou provoquant à la haine sur une base sexiste, handiphobe ou homophobe, et qui leur serait signalé par un internaute – sous peine de sanction. Le problème est qu’une telle extension du dispositif à ce qui est actuellement applicable pour des contenus dont l’illicéité ne prête guère au doute (pédopornographie, crimes contre l’humanité…) risque de s’avérer plus délicate s’agissant de ces nouvelles catégories de contenus. «