http://ift.tt/1jHuVg2

« Les données culturelles constituent ainsi, en quelque sorte, le chat de Schrödinger des politiques d’open data. Elles sont officiellement ouvertes, mais tout est fait pour qu’elles restent fermées. »