http://ift.tt/1eIGjWV

« Doctorow n’y va pas avec le dos de la cuillère, pour démonter l’existence même des Digital Rights Management. Technologiquement, moralement, commercialement, le DRM ne fait pas sens, assène-t-il. « Pour qu’un DRM fonctionne, vous devez envoyer un message crypté à votre client, puis lui donner un programme pour le déchiffrer. » Cette situation cherche donc à restreindre les comportements que peuvent avoir les consommateurs avec des achats de biens physiques : partager, revendre, lire dans un autre pays son fichier, et ainsi de suite. »