http://ift.tt/1iqi3aq

« En cette époque post-Snowden et LPM, les membres de la Cnil ne manqueront pas de pain sur la planche. Dans un article publié lundi, Jean-Marc Manach, journaliste spécialiste des questions de surveillance et cofondateur des Big Brother Awards France, pointe le catastrophique fichage policier en France, tous azimuts et truffé d’erreurs, et estime que « la CNIL ne peut plus rester cette chambre d’enregistrement (…) qui se contente de constater, désolée, dépitée, que les ministères de l’Intérieur et de la Justice ne respectent pas la loi informatique et libertés qu’elle est censé incarner, que le gouvernement ne lui demande pas son avis ou -quand il le fait- qu’il n’en tienne pas compte ». »