http://ift.tt/1fdYCSI

« Manifestement, la NSA et le GCHQ s’échangent ensuite les informations concernant les visiteurs du pays partenaire, malgré toutes les affirmations publiques affirmant qu’il existe une clause permettant d’éviter l’espionnage des Britanniques par les Américains et vice-versa. À l’épreuve des faits, il est clair que les promesses des agences de renseignement n’engagent que ceux qui y croient. »