http://ift.tt/1iFZ2Ba

« Dans une interview à Wired, il déclare: « Je veux un Web qui est ouvert, qui marche internationalement, qui marche aussi bien que possible et n’est pas basé sur les nations ». Il cite en contre-exemple le Brésil, dont la présidente Dilma Rousseff a souhaité en septembre que les grands acteurs du Net hébergent dans le pays même leurs données sur ses citoyens: »