http://ift.tt/1fWjIEz

« Qu’à cela ne tienne. Puisque les précédentes approches n’ont pas abouti à un encadrement plus strict des activités des agences de renseignement, autant en essayer de nouvelles. C’est ainsi qu’est né le mouvement « The Day We Fight Back » (« le jour où nous contre-attaquons »), dont Presse-Citron vient de s’en faire l’écho. Il s’agit en fait de reproduire la même stratégie que celle qui a permis de faire reculer PIPA et SOPA. »