http://ift.tt/1d8VCDj

« C’est une étape majeure dans l’adoption en Europe d’une nouvelle réglementation concernant la protection des données personnelles. Le Parlement a en effet adopté le projet de règlement ainsi que le projet de directive. Dans un communiqué, les députés se félicitent ainsi d’avoir introduit « des règles plus strictes pour protéger les données personnelles à l’ère numérique ». Le texte impose ainsi à une entreprise d’obtenir un accord de l’autorité de protection compétente avant tout transfert vers un pays tiers de données d’un citoyen de l’UE. Des sanctions plus lourdes que prévues par la Commission Les eurodéputés ont également adopté un relèvement des sanctions applicables en cas de violation de la confidentialité des données. La Commissio n proposait d’en limiter le montant à 2% du chiffre d’affaires annuel de l’entreprise contrevenante. Défendant des « amendes dissuasives », les députés jugent eux que les entreprises « devraient être sanctionnées par des amendes allant jusqu’à 100 millions d’euros ou équivalant à 5% de leur chiffre d’affaires annuel mondial, en fonction du montant le plus élevé. » »