http://ift.tt/1ms0Wbg

« Après Elsevier et Gallica, voici un nouvel épisode de ma série sur le data mining. Cette fois-ci je m’attaque à L’industrie majeure du web, celle qui fait figure de métaphore de l’internet tout entier : Google. Ou, plus exactement, son service d’indexation bibliométrique des articles scientifiques, Google Scholar (même les problématiques abordées ici sont largement applicables à l’ensemble de l’écosystème Google). »