http://ift.tt/1tj1fGs

« La secrétaire d’Etat au numérique Axelle Lemaire a en effet expliqué qu’elle ne souhaitait pas brider l’innovation par un texte trop restrictif sur l’utilisation des techniques biométriques, alors que la France dispose d’industries leaders dans le secteur. Il faut « s’assurer que la loi n’interdit pas certains usages comme l’authentification d’un paiement par biométrie », a-t-elle défendu à travers son amendement adopté par le Sénat. »