http://ift.tt/1vd4BhR

« Le mathématicien Tim Gowers a lancé en 2012 une pétition de boycott des revues d’Elsevier qui a été signée par près de 15000 chercheurs. Deux ans plus tard, il vient de publier un long billet dans lequel il déplore que cette mobilisation n’ait pas infléchi de manière significative la politique commerciale d’Elsevier et les choix des établissements de recherche. Il critique le modèle du qu’Elsevier développe actuellement et pointe les risques de double facturation. Surtout, il rend compte des difficultés qu’il a eu à obtenir des informations précises sur les négociations avec Elsevier, qui sont soumises à des clauses de confidentialité. Ses efforts lui ont toutefois permis d’obtenir une estimation du coût supporté par 20 des principales universités du Royaume-Uni. Etienne Cavallié propose sur son blog une traduction du billet de Tim Gowers. »