http://ift.tt/1h2NC8O

« Concernant les revenus, nous avons un modèle freemium : l’accès est gratuit aux marchés publics et nous offrons des services payants par abonnement (alertes, recherche multi-critères, gestion des historiques). Egalement, nous proposons les deux services que j’ai mentionnés : la veille de publications de marchés et l’accompagnement aux entreprises. Enfin, nous envisageons de vendre des services de fournitures de données de marchés publics croisées avec d’autres données. Concernant les coûts, les données sont accessibles gratuitement, elles sont collectées sur des portails des sites de collectivités et des journaux d’annonces légales. Elles sont accessibles gratuitement mais elles sont peu réutilisables aujourd’hui. Nous avons des coûts importants de collecte et de traitement de ces données. »