http://ift.tt/Su1keD

« Andrew Roskill, analyste qui observe cet enjeu depuis des années, est consterné. Selon lui les conditions de prêt actuelles pour les bibliothèques relèvent de la « folie » : nombre limité de copies numériques à prêter simultanément à ses usagers, limites d’emprunt d’un ebook fixées à deux semaines. Lui, souhaite rompre avec ces conceptions abstraites de files d’attente sur le serveur et autres comptes à rebours avant disparition de fichiers empruntés. Pour lui il est temps que les bibliothèques à petit budget se pensent comme Netflix et puissent réponde de manière appropriée à la demande des consommateurs. »