http://ift.tt/1yWjkQg

Avec le temps, un septième contrat a fait son apparition : Creative Commons Zéro. Il s’agit ici pour un auteur de renoncer, s’il le désire, à un maximum de ses droits, en fonction des dispositions légales de son pays. C’est le contrat le plus permissif, car il lève un maximum de barrières pour le public, qui va pouvoir véritablement s’approprier l’œuvre placée sous ce régime.