http://ift.tt/1luGPtE

« Ainsi par ces actes ponctuels d’ouverture, une « économie de paix » a pu subsister par îlots en dépit d’une pression croissante à la privatisation et à l’exploitation systématique de la connaissance. Mais la question est aujourd’hui de savoir si l’on ne peut envisager un passage à l’échelle vers une économie construite autour de la connaissance ouverte. »