http://ift.tt/1oKz5Xc

« On ne sait pas précisément combien de personnes, notamment d’Américains, ont été la cible de l’interception de ces photos, selon le journal, qui rappelle que les lois sur la défense de la vie privée aux Etats-Unis n’assurent pas de protection en matière de reconnaissance faciale. Une porte-parole de la NSA a toutefois souligné auprès du NYT que l’agence aurait besoin d’une approbation au niveau judiciaire pour l’utilisation de photos d’Américains qu’elle aurait recueillies via ses programmes de surveillance. «