http://ift.tt/YxxOIj

À l’heure même où Eblida et l’IFLA et la Bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg organisaient une conférence sur le lobbying destiné à maintenir un accès à l’information à leurs utilisateurs, « comment fournir, en effet, aux usagers un accès équitable, rapide, économique et efficace à l’information et aux idées, indépendamment des supports qui les contiennent » ? Comment expliquer qu’il faille se déplacer pour faire des copies à ses chercheurs ou à des personnes handicapées, par exemple ? Imaginer que ceux-ci accepteraient de payer pour ce service de pay per view des éditeurs est illusoire. C’est l’institution à qui le débours serait demandé.