http://www.docpourdocs.fr/spip.php?article546

​"La philosophie des communs me paraît aujourd’hui la seule voie qui permette de concilier le désir de voir se développer les potentialités du numérique avec le refus d’une hégémonie des logiques propriétaires. Ce qu’il faut combattre, ce ne sont pas les outils, mais l’individualisation des pratiques que les industries cherchent à nous imposer. C’est là qu’interviennent les diverses instances de médiation (enseignants, documentalistes, bibliothécaires, conservateurs, etc.). Leur rôle est d’orienter l’usage des technologies vers des modèles qui fassent société et ne se contentent pas de satisfaire des besoins individuels et consuméristes."