http://bit.ly/1BpQ9VV

Oui mais voilà c’est fini. Et ce qui émerge ce sont d’immenses promesses, d’immenses chantiers, d’immenses batailles. La promesse d’un vrai domaine public, la promesse d’une vrai partage des savoirs, de tous les savoirs, la promesse de médiations qui seront le centre et dont les livres numériques ou papiers, dont les journaux, les télés, ne seront plus que la périphérie. La promesse d’une connaissance co-construite, d’agencements collectifs d’énonciation. La promesse d’objets de connaissance, d’enjeux de sociabilité toujours en mouvement, toujours en renégociation