http://ift.tt/1m3j8LA

Outre le risque de bloquer des sites qui ne devraient pas l’être, ces dispositifs sont très facilement contournables, à la fois par leurs tenanciers et par leurs visiteurs. Un risque souligné dès 2011 dans le rapport sur la neutralité des réseaux de Corinne Erhel et Laure de La Raudière. « Certaines pratiques de contournement, notamment le chiffrement, présentent des risques pour la sécurité bien supérieurs à la défense des intérêts protégés, de manière inefficace, par le blocage ou le filtrage », écrivaient les députées.