http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2014/10/extension-domaine-rente-notification-acopie.html

Pour l’instant l’acopie grignote lentement mais surement l’ensemble des industries culturelles (livre, musique, cinéma …), pour l’instant elle transmute la belle promesse de l’or de l’accès permanent et du streaming, en plomb de l’aliénation marchande et de l’oppression prescriptive ; et demain elle s’étendra à l’ensemble de nos objects, connectés ou non : cafetières, voitures, chauffages et thermostats, domiciles terminaux. Celle de l’homme notifié. Celle d’une société dans laquelle la simplicité et la systématicité de la rediffusion ont ôté au partage ce qui faisait son authentique valeur, c’est à dire le temps nécessaire à l’appropriation. Celle d’une société dans laquelle on ne « reçoit » plus, ou en tout cas on ne reçoit plus rien d’autre que … d’incessantes, de lancinantes notifications, greffées à chacune de nos données, avec à chaque fois la même valeur d’injonction, avec chaque jour davantage la difficulté plus grande de s’y soustraire, de s’y refuser, de les ignorer, de les soustraire à notre regard.