http://labobnf.blogspot.com/2014/11/la-bibliotheque-du-futur-interview-n2.html

L’autre grande fonction que la bibliothèque va devoir réaffirmer est une fonction politique. On l’oublie souvent mais l’histoire des bibliothèques est d’abord une histoire politique. Face aux enjeux de concentration (industrielle, attentionnelle, économique) qui traversent aujourd’hui les questions de l’accès aux savoirs et aux connaissances sur Internet, les bibliothèques sont – ou en tout cas devraient être- les premiers lieux de contre-pouvoir. C’est ce qu’à l’initiative de Lionel Maurel et de Silvère Mercier, et avec la complicité de l’équipe de la BU de La Roche-sur-Yon nous avions modestement tenté de montrer en organisant une copy-party: quand tout le monde parle de « droit d’auteur » en saturant l’espace et l’imaginaire public d’une approche tendant à criminaliser les pratiques, la fonction politique de la bibliothèque c’est de changer d’angle, ou au moins s’efforcer de montrer qu’un autre angle est possible.