http://alireailleurs.tumblr.com/post/112123947165/quand-la-propriete-intellectuelle-tue-le-domaine

Sur son blog, Thierry Crouzet (@crouzet) livre un bon résumé des enjeux qu’il évoquait dans son livre Le geste qui sauve, qui revenait sur l’invention du gel hydroalcoolique par le professeur Didier Pittet. Une invention que le professeur Pittet décide de libérer, de la même manière que “Berners-Lee nous a offert le web ou que Linus Torvalds a offert Linux”. Une libération des caractéristiques de la formule qui permet de la reproduire, une propagation très rapide de l’innovation grâce à des prix planchers, une disponibilité globale et un marché qui s’accroît plutôt qu’il ne se rétracte. « L’histoire du gel nous l’a montré : quand on donne, les acteurs du marché ne gagnent pas nécessairement moins. Surtout, ils deviennent plus respectueux les uns des autres. Ils passent d’une économie de prédation, où il faut maximiser ses bénéfices quitte à écraser la concurrence, à une économie de paix, qui favorise la coopération entre les acteurs. »