http://rfsic.revues.org/1425#tocto1n2

Par Olivier Ertzscheid – Notre environnement et nos usages numériques sont aujourd’hui régis par différents algorithmes, fonctionnant comme autant d’enclosures au sein d’environnement de plus en plus fermés et propriétaires. La capacité de s’abstraire de ces politiques algorithmiques et des logiques de prescription et de recommandation associées est de plus en plus délicate à mettre en œuvre, pour autant qu’elle soit encore possible. En même temps que commence à se structurer un débat public autour des biens communs de la connaissance, l’évolution du web, au travers notamment du web des objets (Internet of Things) et des vêtements connectés font émerger de nouvelles enclosures et instaurent de nouveaux régimes de prédictibilité sur les quelques aspects de nos vies qui y échappaient jusqu’ici. Cet article se propose de retracer l’histoire de ces différentes enclosures informationnelles et d’en proposer une sériation autour des usages de l’information numérique qui pourra permettre, sinon de les éviter, au moins d’en être clairement conscient.