https://scoms.hypotheses.org/625

Par Pierre-Carl Langlais
"La question (provocatrice) est implicitement soulevée par Dominique Cardon dans un dossier très intéressant d’Ina Global sur le digital labor. Pour Cardon, le digital labor relève d’une exploitation sans aliénation. Si les grandes industries du web extraient de la valeur des activités des internautes, cette extraction est incidente : elle ne relève d’une subordination à strictement parler ou alors d’une subordination flexible, dans la mesure où l’individu reste libre de choisir ou non de participer au processus d’extraction de valeur et de préciser pour partie les modalités de cette extraction."