https://medium.com/@cantonijulien/le-service-civil-universel-connect%C3%A9-nouvelle-forme-de-protection-sociale-productive-et-d%C3%A9centralis-aee2eec26c76#.cmgxpa1x3

Le service civil universel connecté constitue une réforme systémique à la fois du temps de travail, de l’exercice du droit à la retraite, aux congés payés, à la formation, du bénévolat, du temps libre. Il est basé sur un principe de contreparties soit financières, soit en nature ou encore en unités « temps », constituant une quasi-monnaie sociale. Son esprit s’inscrit dans des démarches inclusives, responsables déjà expérimentées comme celles conduites par des structures comme les compagnons d’Emmaüs, qui font de l’activité et de la solidarité un outil de liberté mais aussi dans les propositions de Jacques Ellul, d’Arnaud Dandieu ou d’Alexandre Marc, tous trois issus du courant personnaliste, né dans les années 30, au cœur de crises si proches de celles que nous connaissons. On peut compter aussi parmi les approches similaires, le concept de revenu contributif de Bernard Stiegler inspiré du régime de l’assurance chômage de l’intermittence du spectacle.