http://www.la27eregion.fr/comment-superpublic-a-gagne-le-coeur-de-san-francisco/

Le concept et le nom « Superpublic » demeurent, même si les moyens différent : Avec 1500 m2, doté de près d’1M€ de budget dès la première année, Superpublic SF va occuper tout le dernier étage du principal bâtiment municipal situé au coeur de la ville et comme son cousin parisien, il accueillera des co-workers permanents et ponctuels, et des activités de formation-action, de design et de prototype, des événements spécialisés sur l’innovation dans le secteur public. D’autres espaces du même type ont également influencé le projet ; sont cités par exemple le Civic Hall de New York, le Center for Civic Innovation à Atlanta, le Civic Design Lab au coeur du City Hall d’Oakland. « Pour nous, il s’agit de fournir un espace dans lequel là ville, l’Etat, les agences fédérales vont pouvoir coopérer librement pour travailler sur des enjeux auxquels toute la côte Est est confrontée. San Francisco, Oakland et San José bénéficieront toutes des travaux menés à Superpublic tout comme les agences opérant à l’échelle du comté, de l’Etat et du niveau fédéral », précise la FAQ du site. Des partenariats de recherche sont en préparation avec le MIT, Berkeley, et le Centre de recherche en design de Stanford. Côté entreprises, Microsoft, Deloitte et Renault devraient être partenaires également. Voilà qui nous fait bien plaisir : il n’est pas si fréquent qu’une petite expérience associative conduite de ce côté de l’Atlantique inspire des acteurs majeurs de la côte ouest des Etats-Unis, surtout avec un projet plus coopératif que technologique. Le choix de San Francisco tend à confirmer, comme nous le pensons, qu’en matière d’innovation publique il y a bien un besoin spécifique de coopération entre les acteurs publics, avec un écosystème et des outils ciblés. C’est une bonne preuve de concept, qui confirme le potentiel de Superpublic à Paris. Des discussions sont en cours avec la Ville de Paris et d’autres partenaires pour donner une nouvelle ampleur à Superpublic, premier du nom. Anne Hidalgo, maire de Paris, a salué l’événement. Gageons que l’initiative de San Francisco aidera Paris à franchir cette nouvelle étape !